Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1
  • 2
  • 3

SUJET : Doctor Who : une chronique

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #169

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
1er épisode : courez !

Une cloche résonna dans le TARDIS, le vaisseau spatial du Docteur.

Dans chacune de leurs chambres, les compagnons se réveillèrent. Tous se ruèrent vers la salle des contrôles. Pour chacun d'entre eux, le couloir était vide. Pour chacun d'entre eux, ils connaissaient tous les occupants du TARDIS.

Mais arrivés à la porte menant à la salle des contrôles, soudain 4 personnes se retrouvèrent coincés.

Matt était le seul compagnon du docteur. Originaire de Londres au 21e siècle, il avait rencontré le Docteur dans le grand magasin où il travaillait. Resté pour régler des problèmes sur les serveurs, l'origine de ces problèmes se révela être une rencontre du troisième type. Fasciné par l'univers qui s'ouvrait à lui, il avait décidé de voyager à travers le temps et l'espace avec le Docteur.

Shaheen Vx Nresvaelger était une magnifique alien, du moins du point de vue des humains. Elle avait passé des décades, voir des siècles, enfermée dans un caisson de cryogénisation suite à une catastrophe sur son monde natal. Elle refusait de s'étendre sur la catastrophe en question, et preféra se cacher dans la bibliothèque du Tardis lorsque le Docteur s'enquit de la chose. Pour ce que lui avait dit le Docteur, il n'y avait qu'eux deux à bord. Et le Docteur l'avait laissé visiter le vaisseau en attendant qu'elle se sente à même de discuter.

Siam Barret, l'homme-chat ,
et Ood 734, membre d'une race servant de domestiques et d'esclaves
; essayait de s'adapter aux terribles événements qui avaient bouleversés leurs vies. Ils se trouvaient sur la planète natale de Siam lorsqu'ils rencontrèrent le Docteur. Ce dernier leur expliqua qu'un évenement inconnu avait crée des fissures dans l'espace-temps, et que des éléments du passé et du futur se mélangeaient. Siam et Ood 734 avaient échappé de justesse à la mort en fermant l'une de ces fissures aux cotés du Docteur. Mais leur histoire, 48 ans de vie sur leur planète, avait été réécrit... New Earth n'était plus le monde sur lequel ils avaient posé les pieds.
Estomaqué par la nouvelle, Siam avait eu besoin de reprendre son souffle à l'intérieur du Tardis aux cotés de Ood 734 victime malheureuse du même destin.

Garok était un survivant. Il avait survécu à la destruction de sa planète, avait été recueilli par une planète voisine et avait survécu à ses blessures. Aujourd'hui un cyborg, il s'était retrouvé aux cotés du Docteur après avoir survécu à une autre catastrophe. Le Docteur l'avait quitté il y a moins d'une heure pour réfléchir aux conséquences des derniers évenements, lui disant qu'ils étaient les seuls à bord.

Tout ce beau monde se retrouva coincé dans la salle principale, sans signe du Docteur. Qui étaients-ils, que faisaient-ils là ? Silence, questions, étonnement, incompréhension régnaient. Soudain, le Docteur et Martha Jones apparurent et discutèrent comme si personne d'autres qu'eux n'était présent.
Mais rapidement les compagnons se rendirent compte qu'il s'agissait d'un holograme. Ce dernier se changea et se présenta. Il était le Bad Wolf, le système de communication d'urgence du Tardis. Les fractures temporelles avaient empiré, et les 4 périodes temporelles des 5 compagnons avaient été fusionnées malgré que normalement ils n'auraient jamais dû se croiser. Le Docteur avait lui aussi visiblement disparu dans l'une de ces fractures. Incapable de le retrouver seul, le Tardis avait cré l'hologramme dans le but de faire voyager les compagnons jusqu'à l'île de Man dans l'espoir qu'il retrouve le Docteur.
"Le Docteur voyageant avec une version alternative de moi-même, je vais vous envoyer a des évenements particuliers de l'espace-temps dans l'espoir que vous le croisiez là-bas." déclara le Bad Wolf.
"En fait, comme le Docteur se retrouve toujours au milieu des emmerdes, vous allez nous envoyer dans les emmerdes dans l'espoir qu'on le trouve là-bas ?" répondit Siam.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #170

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Episode 2 : down to arrowndown, 1ère partie.

Après avoir décidé d'un commun accord que le Bad Wolf aurait l'apparence de Gwen Cooper, ils se décidèrent à essayer de sauver le Docteur et refermer ses fractures temporelles.


Nos compagnons se retrouvèrent alors au Royaume Uni, sur l'île de Man. Une magnifique plage de sable blanc s'étendait devant eux, ainsi qu'une foire permanente et la petite ville de pêcheurs de Arrowdown. Après une longue hésitation, ils finirent par sortir et profiter de l'air marin. Mais là, ils se posèrent deux questions : comment revenir au Tardis et comment passer inaperçu ? Le Bad Wolf leur remis chacun une clef et guidée par la princesse alien, ils allèrent visiter la salle des vêtements.

Après de nombreux essayages et émerveillements, une troupe bigarrée finit par partir pour la plage.

Ils s'arrétèrent d'abord à la mer, et à leur grande surprise, celle-ci était immobile. Malgré leurs efforts, les mouvements de l'eau n'étaient que temporaire, tout redevenait immobile au bout de quelques secondes.

Plus loin ils trouvèrent les promenades à dos d'ânes qu'avait promis l'hologramme du docteur. Mais les pauvres bêtes n'avaient visiblement pas vu quelqu'un depuis des jours, comme en attestaient leurs recherches. Un problème temporel affectait donc la région, et les humains avaient tous été affectés vu l'absence totale de vie.

Arrivés dans les faubourgs de la ville, ils s'arrétèrent au poste de secourisme et à son magasin de souvenirs. Tout était vide, sans vie, mais étrangement après avoir déposé l'argent pour une carte sur le comptoir, ils y trouvèrent l'instant d'après la monnaie. Les choses surprenantes continuèrent quand le téléphone devint un téléphone des années 50 et le bateau une barque à rames. La théorie des troubles temporels se confirmait.

Leur arrêt suivant fut la foire. Une foire permanente aux allures de maison hantée : les attractions tournaient de manière régulière mais personne ne les utilisaient. Un train fantôme, une montagne russe, des tasses tournantes et bien d'autres attractions se trouvaient devant eux. Finallement, ils finirent par découvrir que d'étranges ondes psychiques se trouvaient à l'intérieur du parc, et concentré au train fantôme et à la grande roue.


Et là, après s'être séparé dans trois voitures différentes, nos compagnons furent attaqués par des créatures habillés en monstres. Rapidement, ils découvrirent qu'il s'agissait de sortes de robots fait de plastiques vivants.

Surpris par ces créatures, le catkind s'enfuit à tout allure devant l'auton à l'apparence de loup-garou, avant de redoubler de vitesse devant celui de la victime des tortures. Shaheen théorisa qu'on pouvait essayer de bloquer les transmissions qui les animaient et avec le survivaliste prit l'avantage sur le vampire, pendant que OOd 734 était assommé par le loup-garou. Matt, au prise avec le monstre de frankenstein, eu l'idée d'enfoncer un manche de pelle dans le trou du pistolet de son agresseur qui explosa.

Les compagnons se retrouvèrent, devant plus d'une centaine de ces créatures, s'enfuirent vers la ville...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #171

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Episode 3 : un thé chez Theresa.

Nos compagnons s'étaient enfuis devant les forces des Autons, ils se retrouvèrent au centre-ville d'Arrowdown. Là, le café Chez Theresa était toujours ouvert malgré tous les évenements. Ils y entrèrent et y rencontrèrent Theresa Monroe. Bien qu'elle essaya au départ de leur faire croire qu'il n'y avait rien d'anormal dans la ville, celà ne dura plus longtemps. Confronté aux questions et après avoir découvert qu'ils étaient des compagnons du Docteur, elle leur révela les secrets de la ville.

Arrowdown avait été le lieu d'un évenement étrange durant la seconde guerre mondiale. Un Dalek, une race d'extraterrestres connus pour vouloir imposer leur domination sur l'univers entier en éliminant toutes les autres races considérées comme inférieures, s'était écrasé pour une raison inconnue dans la ville.


La carcasse fut trouvée par l'organisation connue sous le nom de Torchwood.

Cette dernière était une organisation secrète crée par la reine Victoria pour enquêter et gérer les problèmes d'origine surnaturelle. Devenue la première force au Royaume Uni dans la lutte contre les extraterrestres, l'équipe envoyée sur place trouva l'armure du Dalek ouverte, ce qui permis de tuer la créature à l'intérieur (l'armure, faite en dalekanium, est presque indestructible). Incapable de faire quoi ce soit de plus, la grotte où se trouvait l'armure étant devenue rapidement inaccessible, Torchwood débuta l'opération Timekeeper et installa un relais dans la ville de Arrodown.

Theresa et Allan Monroe, les deux agents affectés à Arrodown se rendirent rapidement compte qu'un rift, une fracture dans l'espace-temps se trouvait à Arrowdown. Deux théories s'affrontaient : soit le Dalek avait ouvert le rift en s'écrasant, son système de voyage spatio-temporel ayant crée la fracture; soit la fracture avait ouvert sur le Dalek et l'avait fait s'écraser. Dans les deux cas, des énergies temporelles se répandaient dans la ville et pouvaient faire apparaitre des gens d'autres époques et lieux. Torchwood construisit un manipulateur spatio-temporelle pour contrôler les énergies en question.


Avec le temps, le couple maîtrisa de plus en plus les énergies en question mais les dangers allaient croissants. Le couple décida d'aller contacter le QG de leur organisation, mais sur le chemin ils eurent un accident de voiture qui coûta la vie au mari. Theresa abandonna d'aller voir Torchwood, prit officiellement sa retraitre, mais continua de travailler sur le manipulateur spatio-temporelle pour des raisons personnelles.

En 2005, les Autons commencèrent à menacer la ville. Pour les empêcher de massacrer tout le monde, Theresa créa une boucle temporelle qui bloqua la ville sur la même journée, protégeant ainsi les habitants. Mais après avoir vécu plus de 100 fois la même journée, les ressources de Theresa commençaient a faiblir.
Soudain, une alarme marqua une sorte de retour à la normale de la ville : des habitants apparurent dans toute la ville. Mais ces derniers venaient de toutes les époques qu'avaient connue Arrowdown. Garok toucha l'un d'entre eux, habillé comme un chevalier du moyen Age, qui se révéla aussi physique qu'eux. Mais contrairement aux centaines d'autres autour d'eux, ce dernier sembla réagir à leur présence et leurs discussions.
Un jeune marin de 16 ans vola alors le tournevis sonique de Siam, et nos compagnons plus Tristan (l'homme issu du Moyen Age) se lancèrent à la poursuite.


Après une course-poursuite sur les docks, Tristan rattrappa le pauvre bougre et les compagnons l'intérrogèrent. Il se révela qu'il avait voulu essayer d'interragir avec eux, car ils étaient des nouveaux dans Arrowdown. Et donc si quelque chose changeait, peut-être que l'étrange sort de la ville prendrait fin. Tristan ensuite se présenta. Il était originaire de la planète Caligaris Epsilon 6, du 79e siècle. Cette planète avait été victime d'un attentat terroriste par introduction d'une maladie mortelle pour les adultes. Le responsable avait conservé tous les antidotes pour lui et avait monté une société avec lui comme roi à partir de tous les enfants ayant survécu. Réutilisant le principe originel de la planète (un parc d'attraction médieval fantastique) comme société, il avait été vaincu par le Docteur et une certaine Amy Pond. Ces deux-là révélèrent l'existence de la technologie et d'autres planètes aux habitants et les aidèrent à reconstruire une société basée sur le medevial - fantastique mais intégrant la technologie et réouverte au tourisme.


Tristan n'avait aucune idée de comment ou pourquoi il se trouvait ici et maintenant (la théorie fut que le rift avait dû l'avaler), mais le Docteur étant un héros sur sa planète il décida de suivre les compagnons du dit Docteur. Alors qu'ils revenaient ensemble vers le restaurant, ils purent remarquer encore tous les anachronismes de la ville frappée par les fluctuations du rift. Mais aussi l'assaut des autons sur la ville, qui massacrèrent les gens. Mais lorsque la vague d'énergie qui avait ramené les habitants dans cet espace-temps pris fin, tous les morts se relevèrent et toute trace des combats disparurent. Les plus perceptifs remarquèrent alors la disparition de Matt et le fait qu'un humanoïde rappela les autons depuis l'entrée du train fantôme.

Revenu au restaurant, nos compagnons discutèrent très longtemps de ce qu'ils devaient faire devant une tasse de thé.

Theresa leur demanda de l'aide pour détruire les systèmes spatio-temporelles qui maintenaient son grenier en dehors des vagues temporelles. Garok et Siam entendirent leur nom prononcé par la voix d'une jeune fille lorsqu'ils passèrent près de la mare d'un liquide incroyablement noir qui se trouvait dans le précédemment cité grenier.


Finallement, Theresa motiva nos compagnons en les mettant à la porte en leur disant qu'ils devaient aller sauver le monde au lieu de boire du thé.
Un plan d'infiltration de la fête foraine fut mis en place. Utilisant leurs déguisements holographiques, Ood 734 et Siam devaient infiltrer les grottes sous le train fantôme pendant qu'en toute discrétion le reste de l'équipe les rejoindraient. Malheureusement, les autons étant tous connectés par un réseau de communication, l'apparition de deux autons sans connection ne trompa pas les vigiles de plastique. Alertés d'une tentative d'infiltration, les forces Auton purent cueillir sans problème le reste de l'équipe.

Se retrouvant prisonniers, ils furent conduits devant un homme habillé en monsieur loyal, que Siam reconnut comme étant le mari de Theresa. Ce dernier avait une bonne partie du corps, dont la moitié du visage, recouvert du plastique des Autons. On pouvait deviner les terribles blessures qu'il avait subis dans son accident de voiture.


Il les conduisit devant la conscience Nestene, l'entité derrière les Autons. Cette dernière expliqua que le Docteur l'avait vaincu plus tôt dans l'année et que ces morceaux avaient été éparpillés à travers l'espace - temps. Le morceau ayant atterri ici était responsable de l'accident des Monroe et avait commencé à se reconstruire et voulait prendre le contrôle du rift afin de pouvoir conquérir une planète.

Origine d'une race dévouée à la conquête planétaire, la conscience était l'ennemi des compagnons. Elle prit d'ailleurs le contrôle mental de OOD 734 dans le but d'utiliser sa clef du TARDIS pour prendre le contrôle du vaisseau spatial et aller conquérir d'autres mondes et d'autres époques.

Les compagnons réussirent à faire retrouver son humanité à Alan, qui leur indiqua comment percer le plafond de la grotte pour permettre à la mer de noyé les galleries avant que les Autons n'atteignent la carcasse du Dalek et pour détruire la mare de plastique vivant qu'était la conscience Nestene.

Entrant dans le Tardis, les compagnons échappèrent à la noyade tandis que la conscience s'éteignait. Ils réunirent le couple Monroe, et découvrirent que tous les habitants de Arrowdown étaient de retour. Les Monroe déclarèrent qu'ils allaient contacter UNIT (l'organisme international de gestion des problèmes surnaturels) pour gérer les conséquences de la situation (dont la chute de la fête foraine dans la mer). Les compagnons n'avaient plus qu'à repartir chercher le Docteur et Matt.

Epilogue :

Matt avait été aspiré dans le rift alors qu'il se trouvait dans le restaurant. Il se retrouva alors avec le Docteur et Martha Jones. Il leur expliqua la situation, le Docteur expliquant qu'il essayait lui aussi de trouver une solution pour tous les réunir et aller refermer les fractures. Aux cotés du docteur et de Martha, Matt mis fin dans sa propre ligne temporelle à la conscience Nestene et résolu le problème de Arrowdown. Les Monre rejoignirent l'opération Nithingale, visant à aider les gens après un évenement surnaturel. Mais au moment où Matt franchit les portes du Tarids, il se retrouva de nouveau perdu dans une nouvelle fracture spatio-temporelle...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #172

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Les trois fantômes de Poulpy : le terrain de jeu du dragon

Nos compagnons s'étant finallement tous retrouvés ensemble dans le Tardis, ils s'attendaient à devoir repartir à la recherche du Docteur. Lorsque celui-ci se présenta à eux ! Mais ce n'était pas le Docteur qu'ils connaissaient !


Le 9e Docteur, le Docteur des Noëls passés, leur expliqua que la situation des failles temporelles n'allait pas en s'améliorant. Un poulpe de l'espace de l'espèce Cthulhloid était en train de quitter sa zone spatio-temporelle à travers les failles. L'influence d'un tel évenement était en train d'entièrement réécrire l'histoire et de rayer des millions de vie de l'existence.

Il fallait donc que les compagnons aillent résoudre le problème ! Mais pourquoi le Docteur n'allait pas s'en occuper lui-même ? Il s'agissait en fait d'une projection télépathique à travers le champ télépathique du Tardis, une illusion mentale. Il ne pouvait donc que leur expliquer ce qu'ils avaient à faire.

Après un court voyage et la salle de contrôle mise en mode "fond d'écran : Noël" (guirlandes, petite brume, baisse de température et chants de Noël inintérrompus), nos braves compagnons se retrouvèrent dans un petit village médiéval. Ce dernier montrait des signes de destruction, et il n'y avait pas âme qui vive. Les habitants s'étaient tous réfugiés, en ce soir de Noël, dans l'église pour prier pour leur sauvegarde. Les compagnons apprirent que le voyage était régulièrement attaqué par un dragon. Et ce dernier attaqua l'église et emporta un des habitants devant leurs yeux. Leurs scans se révelèrent inutiles, qu'allaient-ils faire ?

Leur enquête leur apprit que c'était la première fois que le dragon enlevait un homme, et Matt émis l'hypothèse que c'était parce que le bétail était lui aussi dans l'église ce soir-là. Le Ood découvrit en analysant les traces de griffes qu'il s'agissait d'une machine. Garok mena les compagnons jusqu'à un vaisseau Taurean écrasé. Ils découvrirent rapidement que le dragon était en fait le système fourrageur (récupérateur de ressources) du vaisseau, et que celui-ci opérait en automatique depuis le crash... crash qui avait coûté la vie de la totalité de l'équipage. En arrétant le dragon, les compagnons purent rétablir la ligne temporelle et effacer les terribles evenements qui les avaient amené ici.
Yearling (ceux de l'année)

Revenu dans le Tardis, un nouveau docteur les attendait.


"Bonjour, je suis le 11e Docteur. Oui, je sais, vous ne me connaissez pas, mais moi je vous connais tous. Je suis le Docteur des Noëls futurs ! Oui, je sais, je voyage dans le temps et certains de mes Noëls seront dans le passé par rapport à celui-ci mais bon... Je dois vous envoyez quelque part pour que vous y regliez quelque chose. Et oui, les noeuds papillons sont cool et je ne peux pas vous parlez de votre avenir."

Nos compagnons se retrouvèrent donc sur la planète Rumax, au 27e siècle. A leur grande surprise, une civilisation entière était composé d'enfants, de 0 à 17 ans. Après un bon moment de surprise, les enfants leur expliquèrent que les adultes étaient tous dévorés à leur 18e anniversaire par le Vortigan. Ce dernier était un chat fait d'énergie pure qui se nourrissait de leur énergie vitale.


Nos braves compagnons commencèrent à vouloir détruire l'une des nurses-robots qui s'assuraient de la survie de la population de la planète pour fabriquer une arme, lorsque l'image du Docteur leur fit remarquer que le Tardis possédait des salles entières de pièces détachées, et que la violence n'était jamais la solution qu'il envisageait en premier. Touché par cette remarque, pendant que Matt préparait une arme comme plan B, le plan A devint de capturer la créature.

Le Tardis possède la possibilité de créer des salles et de changer l'agencement intérieur, le Bad Wolf créa une prison pour la créature et installa la porte de celle-ci devant la porte de sortie du Tardis. Le Catkind servit d'appat, et la créature rejoignit le zoo d'espèces en voie de disparition du Tardis, nourri avec de l'énergie artificielle.
La nourrice - robot que nos compagnons avaient kidnappé pour servir de pièces pour une arme se retrouva coincé dans le Tardis une fois la ligne temporelle restaurée.

Ils décidèrent de la garder pour faire les taches menagères et la nommèrent Nounou. Le Ood dit alors "C'est comme ça que vous êtes devenus esclavagistes."
L'envers du décor au musée.

Le fantôme des noëls présent se révela être Kevin, un tyranosaure robot crée pour un parc d'attraction. Ce dernier, lassé de son job d'acteur plutôt limité, devint un compagnon du Docteur. Apparaissent en hologramme, il transmit les réponses du Docteur aux questions des compagnons sur leur prochain assignement.


Les compagnons se retrouvèrent donc à Canary Wharf en 2011, quelques mois après le départ de Matt. Londes en 2007 avait été le théâtre de la fin de ce qu'on a appelé la bataille de Canary Wharf. Cet évenement débuta avec le Ghost Shift : à l'insu du public, les agents de Torchwood one (installé au sommet de la plus grande tour de Canary Wharf pour utiliser l'énergie d'un rift dimensionnel) créait une vague d'énergie dimensionnelle périodiquement faisant apparaitre ce que les gens identifièrent d'abord comme les fantômes de leurs disparus.

Passé la surprise initiale, les fantômes devinrent part du quotidien de la planète jusqu'à qu'ils se révèlent être des Cybermens

Ces derniers affrontèrent les terribles Daleks dans Londres pour le contrôle de la planète.
La bataille en question détruisit Torchwood One et la dissolution officielle de l'organisation après que le Docteur et ses compagnons sauvèrent ce monde et un monde parallèle des deux forces ennemies.

Pour les humains, l'affaire devint une attaque terroriste sur Londres et l'utilisation de gaz hallucinogènes dans toutes les grandes capitales du monde.

UNIT, l'organisation chargée des affaires extraterrestres sous l'autorité de l'ONU, a construit un musée dans les ruines de Torchwood 1 et invité le Docteur a venir. Les compagnons se retrouvèrent donc là-bas à sa place. Troublés par les questions des gens et très intéressé par les nombreux objets extraterrestres présentés dans ce musée, les compagnons furent pris de panique lorsque les fenêtres et portes de sécurité se fermèrent durant l'alerte rouge. Au milieu des gaz extincteurs et des alarmes, ils se firent attaqués par les objets en exposition : des armes, des morceaux de robot... mais pas par les objets biologiques ou non-robotiques. Ils découvrirent rapidement que le responsable de tout ça était un roboform habillé en père Noël à moitié détruit dans une des vitrines.

Ce dernier, détruit durant la bataille de Londes de Noël 2006 (durant laquelle, pour les humains, une météorite s'écrasa dans le fleuve) n'était pas complètement hors - service. Il réussit avec du temps à se connecter aux autres objets électroniques et en prendre le contrôle avant de lancer sa propre attaque.

Nos compagnons partirent ensuite célebrer la fête de Noël chez les parents de Matt, qui les avaient à son insu invités.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #173

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Judoom

Nos compagnons avaient une discution avec Nounou à propos de ses remarques sur la vie en communauté, les choix de nourriture et ce genre de choses quand soudain ce qui ressemblait à un hologramme du Docteur apparut. Une image résiduelle d'une ligne temporelle parallèle en toute apparence, cette dernière commença à appuyer sur les boutons de la console de contrôle.
"Vous voyez, le voyage temporel n'est pas VRAIMENT aussi dangereux qu'on le pense. Ou difficile. Vous avez juste besoin de savoir quand vous voulez aller, quelle sorte de nexus temporel vous visez, les 5 coordonnées exactes de votre destination, une tasse de thé sur le chemin, et voilà !" Il finit sa démonstration en frappant la console avec un maillet en latex.

"La pluie de météores des Perséides ! 2020, la plus grande de toutes ! C'est génial. C'est puissant et majestueux et... il n'y à certainement pas ... de couloirs dedans." Il se rua alors vers les portes et ouvrit pour découvrir un immense couloir de métal sombre. "J'ai dit que ce n'était pas difficile ? Parfois c'est difficile." Des sirènes hurlèrent et le sol se mis à trembler avant de prendre pratiquement un angle de 90°, projetant Matt et Shaheen à travers plusieurs dizaines de mètres de couloirs jusqu'à ce qu'ils touchent le mur.
Alors que son image disparaissait, le Docteur murmura "Parfois, j'aimerai bien arriver quelque part de sympa." laissant nos compagnons en pleine déconfiture.

Soudain, utilisant des chaussures magnétiques, des silhouettes gigantesques se mirent entre eux et le Tardis alors que le vaisseau spatial reprenait une assiette normale.

Matt reconnut les créatures comme des Judoons, une sorte de police spatiale mercenaire (ce qui lui rappela les Knights Errants et la Lone Star de Shadowrun) employée par de nombreux gouvernements depuis des millénaires dont le Conseil Galactique. Ils furent rapidement capturés, les portes du Tardis se refermant et le seul autre compagnon qui en était sorti, Tristan, disparaissant en un petit nuage de lumière avec un immense sourire aux lèvres. Engoncés dans leur immense armure et haut de 2 mètres de haut en moyenne, les créatures identifièrent rapidement les compagnons comme
Humain, terrien, mâle, 21e siècle.
Seghbrect, planète classifiée secret & par la Shadow Proclamation, femelle, 29e siècle.

La princesse alien fut abasourdie, ils avaient des informations sur sa planète. Mais ils se refusèrent à tout commentaire, visiblement la Proclamation des Ombres devaient être quelque chose d'important puisque toutes les données concernant sa race, son histoire ou sa planète étaient totalement innacessibles. "Vous, du 21e sicèle, vous pouvez peut-être nous aider." déclara celui qui semblait être le chef. Ils furent alors conduits sur la passerelle, où 5 Judoon se tenaient devant 4 consoles intactes et une console endommagée. Strictes et protocolaires, celui devant la console endommagée se tenait prêt à s'en servir, immobile et futilement.


Le capitaine Kro leur expliqua qu'ils étaient sur un vaisseau prison, qu'ils savaient ce qu'était le Tardis, et qu'ils avaient un problème dans les niveaux inférieurs. Une étrange maladie, affectant seulement les Judoons, y avait été detectée et ils n'avaient plus aucun contrôle sur ce qui s'y passait. Plusieurs salles étaient endommagées, et ils avaient besoin de gens pour aller vérifier les salles, établir si elles étaient vivables ou non et ainsi faire une liste des dégâts.

Nos compagnons recurent un scanner Judoon avant d'être envoyé dans les niveaux inférieurs.


L'exploration débuta avec une visite avec le dernier prisonnier entré à bord, Vala Mâle Doran (je sais, ça s'écrit pas comme ça pour le nom du personnage de Stargate), une bien étrange catkind voyageuse temporelle. Menteuse, voleuse, recherchée dans de nombreux systèmes et à de nombreuses époques, elle souffrait visiblement d'un problème de cleptomanie patentée et de problèmes de mémoire.

Après d'âpres discussions, le catkind possédait des informations et des talents utiles, les compagnons la prirent avec eux pour leurs investigations. Pour éviter toutes mauvaises surprises, elle portait un collier électronique pour s'assurer de sa loyauté, et en échange elle réduit d'un mois sa peine de prison par heure travaillée pour sauver le vaisseau pénitencier.

Leur premier arrêt fut un pont entier du vaisseau transformé en une savane complète, avec plantes et l'écosystème entier. Après analyse, il fut révélé que les Judoons étant herbivores, ils venaient broutés ici leurs repas. Les animaux, inoffensifs pour les compagnons, servaient de sorte de fond d'écran.

Ensuite, ils passèrent en explorant les niveaux endommagés devant de nombreuses consoles de communications détruites. Après examinassions, ils découvrirent qu'il y avait l'empreinte d'un visage (et de la corne) d'un Judoon dedans.

Plus tard, ils tombèrent sur des salles ayant connus des combats, et entendirent une voix les appeler dans les profondeurs du vaisseau.

Finalement, ils arrivèrent devant une cellule dont on avait couvert les vitres de peinture noire pour ne pas voir l'intérieur. Curieux, nos personnages y découvrirent un Judoon qui les accueillit chaleureusement.
"Salut les humains ! Vous êtes les Goonies ? Je suis tellement heureux de voir, ô happy days !" Un judoon souriant, agréable et citant des morceaux d'émissions télés de la terre. Etait-ce donc le malade dont avait parlé le capitaine ? L'analyse ne révéla aucune maladie. Il se présenta comme Flo, l'officier de communication du vaisseau pénitentiaire Judoon Réception de la Paperasse Adéquate.


Il expliqua qu'à l'approche de la terre, il avait capté des émissions terrestres et c'était pris d'une passion pour celles-ci. Visiblement, il n'y avait pas de maladie quelconque dans le vaisseau, juste un Judoon lassé par la constante bureaucratie de sa race. Le reste de l'équipage, ne comprenant pas ce qui était arrivé, le tabassèrent et l'emprisonnèrent. Le vaisseau n'avait actuellement comme seul prisonnier Vala, trouvée par hasard dans un chargement de nourriture dans le spatioport où ils avaient débarqués tous leurs prisonniers. Leur mission actuelle était de traquer une entité, connue comme l'Electroforme.
Ce criminel était entièrement fait d'énergie, et possédait les pouvoirs suivants : génération de décharges électriques et possession des créatures disposant d'un système nerveux utilisant des impulsions électriques. Le haut-commandement pensait qu'il se trouvait dans la zone. Il était très similaire à The Wire.


Ayant obtenu ces informations, les compagnons commencèrent à suspecter que peut-être l'entité était derrière les actions bizarres d'un des 12 membres d'équipage. Après avoir obtenu accès aux systèmes de surveillance, très bien protégés, Matt identifia que le capitaine n'utilisait jamais son bras gauche. Ce dernier était toujours immobile dans son dos avec son poing fermé. Ils avaient donc un suspect de premier ordre, responsable de la présence du vaisseau dans cette zone (et en train de subir une pluie de météorite) et de l'arrestation du plus ouvert d'esprit des Judoon. Le vaisseau était en train de subir de plus en plus de dégâts.


Lassé d'une vie passée à ne voir les autres races qu'à travers des Formulaire de Réquisition de Violence et de Décrets d'Arrestation, le jeune Judoon emboita le pas de nos compagnons alors qu'ils préparaient leur plan pour se débarrasser de l'Electroforme et de se sortir de la pluie de météores des Perséides. Finalement, ils trouvèrent une solution. En modifiant les radiations émises par les réacteurs, ils pourraient le transformer en une source d'énergie extrêment appétissante afin de le faire sortir du capitaine, avant de se servir de l'entité comme un starter pour redémarrer les moteurs du vaisseau.

Le plan se passa sans accroc et le Réception de la Paperasse Adéquate échappa à une destruction certaine. Vala rejoignit sa prison à contre-coeur, n'ayant pas réussi à convaincre nos compagnons de sa bonne foi. Mais ils oublièrent de lui reprendre son Vortex manipulateur, et elle put se téléporter en dehors de sa cellule. Ensuite, elle se téléporta à l'intérieur du Tardis avant que les portes de celui-ci ne se referment, atterrissant sur les genoux de Matt.


Tristan avait rejoint sa planète et sa ligne temporelle pour y devenir un seigneur féodal, Flo avait rejoint notre équipe d'exilés du temps et de l'espace et Vala venait d'embarquer en tant que passager clandestin vers de nouvelles aventures : l'hôtel du mi-chemin.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #174

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
1èr épisode : A plat.

Nos compagnons décidèrent de prendre de petites vacances sur Autopia, une planète sur laquelle des humains construisirent jadis une civilisation dédiée à la recherche des arts et de la science. Mais après avoir bloqué tout contact avec l'extérieur durant des siècles grâce à un bouclier spatial, leur société connue une stagnation totale. Mais le Docteur et Donna Noble arrivèrent, aidèrent les robots qui assuraient toutes les corvées à atteindre la conscience, le libre-arbitre.

Une révolte débuta, mais Donna y mis fin et transforma la planète en une immense centre de balnéo-thérapie. Et en souvenir de ça, le Docteur y possède des entrées.

Tous les compagnons avaient rejoint la planète dans un taxi spatial (conformément aux règles de passage du bouclier) sauf Shaheen et Siam qui attendaient le 2 avec les bagages. Mais rien ne venait. Remarquant que même Nounou n'était plus active, ils virent la console de contrôle du Tardis s'éteindre.

Réalisant qu'ils étaient maintenant coincé dans l'espace sans contrôle, un choc attesta de l'arrêt du véhicule. Regardant par la fenêtre, ils découvrirent un immense cimetière de vaisseaux spatiaux. Le BAD WOLF leur donna des instructions sur comment faire redemarrer le moteur en urgence avant de se mettre en économie d'énergie, leur disant qu'il enverrait un message à K7 pour leur donner les instructions pour les réparations lorsqu'ils auraient les composants. Prenant une des combinaisons spatiales du Tardis, ils partirent à la recherche de ce dont ils avaient besoin.

Fouillant les épaves, ils y rencontrèrent deux créatures pouvant survivre dans le vide spatial sans combinaisons.

Johnny 5, le premier, se présenta comme un hologramme vivant originaire de la planète Phayke. Il avait embarqué sur un vaisseau dans une boite (pour payer moins cher) légalement afin de poursuivre ses rêves de découverte d'autres civlisations (un trait qu'il avait developpé en étudiant les langues interstellaires), mais le vaisseau s'était crashé pour une raison inconnue sans aucun survivant à part lui-même.

Johnny avait rencontré le 2e personnage en fouillant dans les épaves, une étrange créature faite d'énergie électrostatique ayant l'apparence d'une sorte d'humanoïde d'énergie avec un masque de no sans aucune expression se nommant lui-même Kabuki. Il avait voyagé dans une console d'un vaisseau transformé maintenant en épave, mais il n'avait que très peu de souvenirs de son passé.

Décidant de partir tous ensemble dans le même vaisseau spatial, le Tardis, le seul qui semblait être réparable, nos compagnons luttèrent pour trouver le matériel. Ils remarquèrent que des vaisseaux de toutes les origines et époques (y compris drakkar et caravelle) flottaient ainsi dans le vide spatial en tant qu'anneau autour d'une planète subissant des tempêtes d'énergie fortes étranges. Mais alors qu'ils approchaient de la réalisation finale du réparage, ils arrivèrent devant deux problèmes.
Ils devaient aller connecter les fils au moteur du vaisseau, l'oeil de l'harmonie. La curiosité d'ouvrir l'oeil pour en découvrir les secrets fut difficile pour certains, une telle puissance ayant un terrible coût.

Le 2e obstacle était que quelque chose suçait l'énergie péniblement ramenée des épaves. Nos héros réfléchirent longtemps à propos d'utiliser le Vortigen lui-même comme source d'énergie. Après une enquête, la créature se trouvait être une copie de Kabuki mais avec une expression triste. Surnommé Kabuki- électron pour le différencier du 1er (surnommé Kabuki-neutron), un spectacle de no débuta vu que les deux créatures ne pouvaient communiquer qu'à travers ce genre de spectacles malgré de nombreuses tentatives d'autres moyens. Kabuki-neutron réussit à le convaincre de limiter son utilisation d'énergie et le BAD WOLF de le contenir dans une zone pour qu'il ne détruise pas le Tardis. Après une difficile tentative nos compagnons finirent par repartir de cette planète d'épaves.

K7 durant sa conversation pour expliquer pour relancer la machine leur révéla qu'ils se trouvaient sur Segbrecht, la planète d'origine de Shaheen. Cette dernière avaient de très nombreuses fractures temporelles qui attiraient des vaisseaux qui venaient former cette anneau.

2ème épisode : Première graine.

Malgré leurs efforts, nos compagnons n'arrivèrent pas sur Autopia mais sur une station de recherche en orbite autour de la planète Raask. Il s'agissait d'une station de l'empire Terran où ils faisaient des recherches en bio-ingénierie. La population d'une vingtaine de scientifiques comprenant majoritairement des Tarls (une race connue pour construite des planètes entières en utilisant des machines appelées les worldshapers qui accelèrent le temps). Le projet de la station était l'étude de la race humanoïde de la planète Raask. Se faisant passer pour des scientifiques venues vérifier la mise en place de la phase finale, ils apprirent que le but de l'expérience était de tuer l'entière civilisation (ayant une technologie proche du XXième siècle terrien maintenant) pour en récolter l'ADN afin de créer de meilleurs soldats pour l'Empire Terran au lendemain de la 1ère guerre avec les Daleks (2157 - 2167 durant laquelle ils occupèrent la Terre durant toute la guerre).

Nos compagnons ne pouvant supporté un génocide mirent en place un plan pour arréter le démocularisateur qui devaient éliminer les Raaskiens. Ils droguèrent le café des scientifiques avant de tout saboter après avoir envoyé un message disant que le projet avait été achevé mais se terminant par ce qui semblait être une attaque Dalek. Emmenant les scientifiques jusqu'a Autopia, ils leur trouvèrent un autre job sur celle-ci. Leur réaction allat de l'enthousiasme le plus certain (Max le Catkind qui voulait sortir avec Siam) à une certaine réticence, mais ayant voyagé dans le temps et l'espace ils n'avaient guère d'autre choix que de s'installer ici. Et l'endroit, paradisiaque et touristique, avait besoin de scientifiques pour gérer les problèmes d'environnements adaptés à certaines espèces et la gestion des problèmes bio-sanitaires, leur offrant un futur plutôt radieux. Et nos compagnons avaient bien merité leurs vacances alors que Kabuki-neutron et son frère Kabuki-electron décidèrent de profiter de cet endroit et des compétences des scientifiques pour en apprendre plus sur leurs origines et nature.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #175

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Perdu sur une mer d'argent :

1ère partie : en montant l'ascenseur en panne.

Tom Callaghan se réveilla frais et dispo. Il regarda l'horloge interne de ses implants bioniques et se rendit compte qu'il était en retard. L'alarme de ses visiomurs ne l'avait pas prévenu. Il allait avoir un savon. En ce 25e siècle, la planète Terre était surpeuplée et extrèmement polluée, se relevant d'une guerre contre les Daleks ayant duré 3 siècles (plus tard connu comme la 1ère guerre contre les Daleks). Plusieurs projets avaient débuté pour la construction d'îles flottantes dans le ciel pour regler ses problèmes. Le plus important de ces projets était l'hotel à mi-chemin dans lequel il travaillait : un immense ascenseur stellaire, le premier de son genre, reliant la Terre à un astéroïde amené artificiellement en orbite géostationnaire. L'hotel se trouvait à la moitié de la distance entre les deux corps stellaires.
Tom revint à la réalité quand il se rendit compte que aucun des appareils électroniques qu'il possédait ne fonctonnait, une étrange poussière argentée en sortant.


Alors que nos compagnons profitaient d'un thé tous ensembles dans le Tardis, servi par nounou, un hologramme du docteur apparut. "Je vous ai tous réunis car quelque chose est en train de changer, quelque chose qu'il ne faut pas empêcher d'arriver sinon l'histoire en sera changé. Je sais que vous me cherchez, mais ces fractures troublent de plus en plus l'espace-temps et bientôt... nous n'aurons plus rien où revenir. Mais ça n'arrivera pas, j'ai confiance en vous. Allons-y ! Je vous envoie de l'aide, ne vous inquiétez pas."

Ce robot-chien se présenta comme K7, visiblement une variante du célèbre chien du Docteur K9. La première version du compagnon du Docteur avait été construit par le Docteur Marius, un humain, en 5000 d'après des restes d'un chien robot fabriqué par le Docteur pour Sarah Janes. Quel était le lien entre ce nouveau chien et la série des K9 ?

Le chien prit le contrôle du Tardis et emmena nos compagnons jusqu'au magnifique hotel à Mi-chemin. Le Ood, le catkind et la princesse sortirent pour mener de premières observations quand Tom leur tomba dessus depuis un couloir. Il se présenta comme Tom Callaghan, chef de la maintenance de l'hotel. Ce dernier était en panne, en mode quarantaine et certaines parties étaient en train de tomber dans l'espace à cause d'une rupture des cables. Il avait lui-même faillit être aspiré durant un accident. Après avoir découvert que la poussière grise se trouvait dans tous les appareils en panne, les compagnons en ramassèrent pour analyse. Mais le Tardis passa en mode quarantaine et se téléporta loin d'ici, laissant les compagnons seuls dans un hotel en train de tomber dans l'espace.

Finalement, nos compagnons arrivèrent jusqu'au centre nerveux de l'hotel, dernier endroit ayant des personnes vivantes. De nombreux invités et personnel étaient en train de vomir, de la poussière d'argent s'étant introduit dans leur corps. La tension continuait de monter, plusieurs personnes se trouvaient coincés dans une partie de l'hotel qui allait bientôt se détacher des cables. Le catkind partit en opération pour aller les secourir, K7 et Tom essayant de lutter pour garder un certain contrôle sur les portes de sécurité et lui permettre de sauver les occupants. Ood 734 et la princesse tentèrent d'analyser la poussière.

L'opération fut risquée, mais finalement fructueuse. Pendant ce temps, à la fois K7 et Ood 734 résolurent le problème de la poussière. Ils avaient remarqué que la poussière semblait parfois se regrouper pour nuir à leurs projets. Que parfois certains des circuits de K7, des objets des compagnons et des implants de Tom agissaient bizarrement. Ils entrèrent en contact avec ce qui se révela être une forme de vie nanoscropique à base de silice, les Quick. L'astéroïde était leur habitat, et les installations de l'hotel avaient été construites avec le corps de milliards d'entre eux. Une fois cette découverte faite, nos compagnons arrivèrent à négocier une paix avec cette nouvelle race.

Partie 2 : l'épée dans le miroir (1er épisode)

Nos compagnons reprirent la route après avoir retrouvé le Tardis et leurs autres compagnons. Ces derniers avaient glissé dans la faille temporelle du Docteur et l'avaient aidé à négocier la paix avec les Quick. Et il leur avait donné une nouvelle série de destinations.
Notre équipe, rejointe par le curieux Tom, partit dans l'espace. 100 ans dans le futur par rapport à leur dernière destination, ils se retrouvèrent à bord du HMS Dauntless. L'équipage leur apprit que leur mission était de retrouver les Quick. Depuis l'affaire de l'hotel à mi-chemin, ils étaient devenus des fabricants de vaisseaux spatiaux et d'ascenseur stellaire parmi les meilleurs de la galaxie. Mais du jour au lendemain, ils avaient tous disparus.

Affrété par les archives Torchwood (une organisation descendante de Torchwood, qui dans le futur sera éliminé dans le passé avec la destruction de Torchwood 1 à 3 dans les années 2000... Oui le temps est constamment réécrit ;-) ) le HMS dauntless avait traqué les Quick jusqu'à un monde en orbite autour d'une étoile sombre, à un mois-lumière à la verticale du système solaire. Le monde en question, d'un quart de la taille de la Terre, se trouvait possédé des réacteurs visiblement endommagés de la taille de l'Europe. L'explosion avait projeté des débris sur 90 années-lumières. Le vaisseau reçut soudain un message "Partez, maintenant !" avant d'être soudainement percuté par une lance dorée qui s'était formé depuis la planète. Endommagé et en perdition, l'équipage et les compagnons prirent les navettes de secours pour atterrir sur la mystérieuse planète. Sur la planète, ils furent fait prisonniers par des créatures humanoïdes fait d'or et sans visages.


A l'aube d'une nouvelle ère pour la Terre, les voyages spatiaux maintenant accessibles à toute la population, alors que l'Empire Terrien se developpe et que Earthgov (le gouvernement de la Terre) promets de nouveaux horizons aux émigrés, la guerre s'annonce à l'horizon. Les Korvens débutent des escarmouches avec les terriens.

Les Draconiens, un empire rivalisant avec celui de la Terre mais à l'opposé de la galaxie, maintient une sorte de guerre froide avec l'Empire terrien qui peut se réchauffer à n'importe quel moment.


Nos compagnons empêcheront-ils la Galaxie de s'enflammer ? Ou devront-ils attiser les feux de la guerre pour respecter l'Histoire ?
Partie 3 : l'épée dans le miroir, partie 2

K7 et the catkind se retrouvèrent seuls dans une prison avec quelques membres d'équipage. Les Quick Dorés n'avait pas mis trop de sécurité car la prison était une bulle d'oxygène maintenue par un champ de force dans une pièce de leurs immenses demeures rappelant du corail. Ayant soutiré le peu d'informations qui les intéressaient, les gardiens avaient laissés les prisonniers sans surveillance. Le peu d'atmosphère de la planète ne possédait pas d'oxygène et l'air des bulles n'étant pas renouvelé, les prisonniers n'avaient que quelques heures à vivre de toute façon.

Après plusieurs analyses et essais, K7 détemrina qu'il pouvait arrive rà passer la bulle sans la percer et provoquer une dépardition trop importante d'oxygène (contrairement à la griffe de son compagnon). Il entreprit d'aller récuperer le cube qui générait le champ de force, et changea les réglages pour que le champ de force se déplace avec le cube et maintienne la bulle. Pouvant enfin sortir de leur salle, les humains (et autres) se regroupèrent. L'équipage et les autres compagnons partirent vers des navettes de sauvetages pour y récuperer de l'air et des vivres et travailler à un moyen de quitter la planète (la faible gravité devrait permettre aux capsules de remonter dans l'espace).

Nos amis découvrirent que les Korvens avaient fabriqué les Quicks dorés comme une arme ultime pour éliminer leurs adversaires, avec en premier lieu l'empire Terrien. Mais les Dorés se sont rebellés et ont considéré que toute forme de vie organique était une forme de vie inférieure et devait être éliminée (ce qui fit penser à K7 que les Quicks étaient des Daleks nanoscopiques). Les Quicks Argentés se sont séparés car eux voulaient construire des choses et non détruire. Les Dorés avaient retrouvés les Argentés et avaient commencé un génocide. Il ne restait qu'un million d'Argentés éparpillés sur la planète ...

Prenant contact avec les Argentés, les compagnons comprirent qu'ils devaient détruire la planète avant que le World Engine (les réacteurs de la taille de l'Europe) ne propulse cette planète naine comme un porte-avion menaçant à travers la galaxie. Le catkind essaya de négocier avec les Dorés, mais son voyage à l'intérieur d'un amas humanoïde de dorés le laissa tout nu et la discussion ne lui apporta rien...si ce n'est que les Dorés comptaient utiliser des astéroïdes avec d'immenses lames de plusieurs kilomètres de long comme armes pour détruire le système solaire.

Soudain, une idée vint à nos héros. Ils réussirent à glisser des Argentés dans les armes-astéroïdes et ceux-ci attaquèrent la planète pendant que l'équipage et les personnages fuyaient celle-ci. Dans leurs navettes de secours, ils purent assister à des duels d'armes blanches de la taille d'une région alors que la planète se coupait en morceaux. Récupérant le Tardis en orbite, ils ramenèrent les survivants dans le système solaire et déposèrent un Quick Argenté sur Mercure avant d'aller aux prochaines coordonnées spatio-temporelles que leur avait fourni le Docteur.
Aube sur une mer d'argent (perdu sur une mer d'argent 3e partie)

Nos compagnons voyagèrent 250 ans dans le futur pour retourner en orbite autour de Mercure.
La planète la plus proche du soleil avait entièrement changé : maintenant sa face obscure était recouverte d'une forêt luxuriante, maintenue en vie par un atmosphère et la face au soleil était une immense mer d'argent.
Rapidement nos compagnons comprirent que l'argent était des milliards de Quick Argent, qui servaient de panneaux solaire. Les Quick avaient trouvé une place dans l'Empire Terrien en tant que marchands d'énergie.
Une navette en perdition heurta le Tardis, les deux occupants se trouvant être des humains en piteux états. Transportés à l'infirmerie pour profiter des bons soins de Nounou et de Flo, ils apprirent aux compagnons que le bouclier planétaire (qui maintient entre autres l'atmosphère et protége la planète des désastres solaires) était en train de tomber en panne. Ils avaient annulé leurs vacances sur la planète (la zone sombre et la forêt qui se trouve sur la mer de nuages de Quick sont des destinations touristiques prisées) et s'étaient enfuit dès que possible mais avaient été touchés par l'une des tempêtes de feu qui ravagent la planète.


L'analyse de la planète révéla la présence de Quick Dorés, et les tentatives de communication n'obtinrent que des "Infinite Horizon". Nos compagnons se ruèrent au bouclier planètaire pour y trouver des gardes de Infinite Horizon Mining company. Essayant de se faire passer pour des ingénieurs de la compagnie, les héros furent immédiatements découverts lorsqu'ils dirent qu'ils étaient là pour réparer le bouclier planétaire ! Les gardes étaient là pour s'assurer de la destruction de celui-ci ! Après un rapide combat, les compagnons purent rétablir le bouclier.


Fouillant les dossiers, ils découvrirent que Infinite Horizon avait hacké les Quicks pour en faire des machines d'escavations. Et qu'ils les avaient fait fabriquer des Titaniums Quicks chargés de creuser jusqu'au centre de la planète pour la faire exploser... et faciliter ainsi la récupération des minerais. K7 utilisa toutes ses ressources pour hacker à son tour les Quicks, réussissant à les rebooter selon leurs paramètres d'usines... ceux des Quicks Dorés (d'où l'explication de la présence de ces derniers sur la planète, résultat des premiers essais des mineurs). Il utilisa toute sa volonté, sa chance et son courage pour imposer une nouvelle directive primordiale, celle de protéger les innocents, permettant aux Quicks d'avoir le temps de reconstruire leurs personnalités et réseaux sociaux sans détruire le système solaire au nom des Korvens.


Acceptant de visiter la planète avec leurs hotes Quicks, nos héros découvrirent une partie de l'histoire Korven sur les murs des maisons coralliennes. Les gravures racontaient comment K7 avait été fabriqué par les Korvens pour détruire K9 à partir des plans de ce dernier. Voyageant dans le temps, K7 détruisit K9 avant qu'il ne soit copié et avant que les Korvens n'instaurent le Département, le gouvernement totalitaire qui dirigeait en 2050 l'hémisphère nord. Créant un paradoxe temporel de niveau supérieur puisque les Korvens autant que K9 qui lui avait donné naissance n'existaient plus, K7 créa les fractures temporelles qui ravageaient maintenant le Vortex, le noyau de l'espace-temps.

Le Docteur apparut (physiquement) et compléta les trous de l'histoire. K9 s'était autodétruit pour sauver des gens de K7, détruisant sa copie par la même occasion et créant le paradoxe. Le Docteur reconstruit K7 et lui effaça ses directives premières, lui donnant le libre-arbitre. K7 accepta d'aider les compagnons du Docteur à réparé l'espace-temps. Il avait rejoint la fine équipe du Tardis pour sauver un univers qu'il avait détruit.

Il expliqua aussi que la planète de Shaleen avait été la première planète frappée par les fractures. Elle se trouvait alors au milieu de l'espace contrôlée par la Proclamation des Ombres, un gouvernement interstellaire. Pour essayer d'échapper aux catastrophes provoquées par les fractures, les habitants essayèrent de faire un saut dans l'espace-temps de la planète entière (ainsi que ses satelittes). La planète se retrouva à son emplacement actuel, mais les fractures l'avaient suivi. Ravagée par des fractures qui font revenir la planète au moment de la fin du saut dans l'espace-temps, elle peut vivre des millénaires comme quelques minutes avant de recommencer son histoire... toujours différente. Réparé les fractures pourrait sauver sa planète, mais nul ne sait si la ligne temporelle de la princesse serait restaurée dans l'affaire.

Le Docteur avait fait gelé toutes les informations à propos de la race et de la planète pour éviter que des visiteurs n'empirent les conditions cataclysmiques déjà présentes.


Pour pouvoir guérir le Vortex Temporel, il fallait reconstruire K9 juste après sa destruction au lieu-même de celle-ci. Et le Docteur murmura à l'oreille de Matt que pour cela, il aurait besoin de pièces. Et avec chaque fracture, ils avaient obtenu une pièce pour reconstruire K9 ...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #176

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Fractures

Nos compagnons se retrouvèrent de nouveau seuls lorsque le Docteur disparut. Ils avaient maintenant les clefs de comment réparez les fractures, mais quelles étaient donc les pièces dont ils avaient besoin ? Visiblement chaque fracture possédait un fragment du chien robot K9 et nos amis en avaient ramené certains avec eux.

Le premier problème fut de trouver un moyen de les identifier. En scannant K7, reconstruit à partir de pièces de K9, ils purent identifier la signature énergétique de l'explosion originelle, et ainsi reperer les pièces. Maintenant, il fallait identifier les fractures et les objets correspondant. Fouillant dans leurs mémoires et leurs archives, les compagnons arrivèrent à la liste suivante de fractures. Ayant identifiés les différentes fractures, il restait à trouver les différents objets à les recuperer.

1) La fracture d'où venait Siam et Ood 734 : la pièce se trouvait dans le traducteur de l'Ood.
2) La fracture d'où venait Matt : la pièce se trouvait dans son ordinateur portable.
3) La fracture d'où venait Garrok : la pièce se trouvait dans l'un de ses bras bioniques.
4) La fracture d'où venait Shaheen : ils retrouvèrent la pièce dans son sarcophage.
5) La fracture d'Arrowdown : ils durent revenir sur place pour trouver la pièce dans le manipulateur spatio-temporel de Theresa.
6) La fracture d'où venait Tristan : ils retournèrent sur sa planète pour le trouver en tant que seigneur de cette planète touristique, où ils participèrent à des nombreuses activités touristiques comme la chasse à un Peryton robotique.

Ou affronter un véritable dragon en combat singulier !
7) La fracture du dragon mécanique : ils avaient stocké le dragon dans le Tardis pour ne pas altérer la ligne temporelle du moyen-âge terrien.
La fracture du terrain de chasse du Vortigan : la pièce se trouvait dans Nounou.
9) La fracture du musée : dans les cadeaux reçus à Noël.
10) La fracture du vaisseau Judoon : dans le stylo-torche Judoon ramené.
11) La fracture qui avait stoppé le Tardis : dans l'une des batteries utilisées pour relancer la machine.
12) La fracture de Raask : ils durent revenir quelques minutes avant l'explosion pour reprendre la pièce dans le démolécularisateur.
13) La fracture de l'ascenseur orbital : dans K7
14) La fracture de la planète des Quicks Dorés : dans les restes en orbite.
15) La fracture de Mercure : dans le bouclier spatial.

Mais si pour certains, retirer la pièce et la remplacer fut facile, qu'allaient-ils faire pour K7 ? L'endroit où K9 avait explosé était la planète d'origine de Shaheen. Lorsqu'ils auront trouvé toutes les pièces, il faudra aller là-bas. Mais les pièces étaient responsables des fractures, combien en restaient-ils ?
La cité de la nuit
Alors que la plupart des compagnons étaient rentrés chez eux pour profiter de leurs familles, une petite pause dans une quête pour sauver l’univers fortement mérité (même, certains ne le sachant pas, qu’ils ne reviendraient pas à cause des troubles spatio-temporels crées par le Paradoxe K7). Seuls restaient Matt et K7, qui s’étaient fait une maison permanente du Tardis. Le geek harcelait de question le robot du futur, le chien lui répondant de manière hautaine quand il lui répondait. Alors qu’une dispute s’annonçait encore, Nounou prête à intervenir, le Tardis soudain fut pris de tremblements et fit un atterrissage brutal quelque part.
Matt et K7 sortirent pour découvrir qu’ils étaient au beau milieu d’un orage ayant entrainé le Black-out (coupure d’électricité générale) complète de New York entre le 13 et le 14 juillet 1977. Le Bad Wolf leur appris qu’un puissant champ gravitique avait attiré le Tardis ici et empêchait tout départ.
Sortant dans les rues, nos deux amis se retrouvèrent au milieu des émeutes qui ravagèrent la ville ce soir-là. Des milliers de gens se livraient au pillage dans les rues sombres de la cité qui ne dort jamais. Après de nombreuses discussions, Matt finit par porter dans son dos K7 de manière à la dissimuler à la populace et les deux héros entamèrent de découvrir la source du champ gravitique.
Ils tombèrent sur des jumeaux policiers qui leur intimèrent de rentrer chez eux pour cause de couvre-feu, ce à quoi répondit K7 en les stuntant. Mais cette action déclencha des hostilités et Matt prit une balle dans le bas-ventre.
S’enfuyant dans les rues, pratiquant les premiers secours, nos amis se retrouvèrent devant encore des policiers, identiques physiquement aux précédents. Matt compris qu’ils s’agissaient de clones, et une course-poursuite en utilisant les émeutiers comme protection s’ensuivit.
Ils finirent par découvrir la source du champ gravitique, un navire pétrolier dans la baie. Arrivant sur place, ils y découvrirent 700 clones en attente et plusieurs dizaines de gardes. Le robot utilisa sa compréhension du cryptage des communications adverses pour se faire capturer et interroger le chef ennemi. Le capitaine Titus leur révéla que lui et ses clones formaient le projet Everyman, la réponse de l’Amérique aux extraterrestres. Si l’Angleterre possédait Torchwood, Everyman serait plus efficace et assurait la domination des USA sur le monde. K7 fit parler son adversaire, un patriote américain zélé pour être poli, et fit arranger la reddition de Matt.

Nos deux compagnons se retrouvèrent donc devant la machine gravitique du projet Everyman et apprirent que les USA avaient obtenu cette technologie en torturant au lait le catcheur de l’espace Zartok de la planète Zartok. Ce dernier était arrivé sur la planète pour y affronter les champions de catch humain, et afin d’être équitable, portait des bracelets réduisant sa force à celle d’un humain. L’extraterrestre à la peau bleue et aux décorations rappelant un costume de catcheur vert et jaune s’était fait rapidement capturé et sa technologie réutilisée.
Le projet Everyman avait crée ainsi des clones et brûlé toute les stations électriques de NY pour capturer le Docteur afin d’obtenir encore plus de technologies. Et ils pensaient que Matt était le Docteur ! Matt leur promis d’améliorer leur électro-aimant et durant la manipulation, connecta la source d’énergie aux répulseurs anti-gravité de K7. Ce dernier balança alors une vague d’énergie qui assomma la moitié de Manhattan et permis aux compagnons de rejoindre le Tardis.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #177

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Sprawl
Alors que K7 et Matt se préparaient à récupéré leurs compagnons, ils reçurent un coup de téléphone. Le téléphone de la console du Tardis, datant des premiers modèles de M. Bell, sonnait depuis un moment lorsque la surprise tomba et Matt répondit.
Martha Jones, précédente compagnon du Docteur, à besoin d’aide pour une affaire pour laquelle UNIT (United Nations Intervention Taskforce) n’avait pas de solution. Partant pour Leeds, Grande Bretagne, en 2003, nos compagnons devaient enquêter sur un corps humain. Ce dernier était mort d’une balle perdue suite à une bagarre dans une discothèque. L’ADN était 100% humain, mais le corps n’avait pas de cœur, un système de circulation du sang avec aucune pompe centrale maintenait le corps en vie. Utilisant les caméras de la ville, ils purent remonter sa trace jusqu’à une banlieue. Là, le plan de la ville n’indiquait qu’une immense désolation industrielle, des usines abandonnées et d’autres bâtiments en ruines.
Nos amis décidèrent de prendre un taxi, qui leur révéla qu’un mois auparavant il n’avait absolument pas de banlieue dans cette partie de la ville. Pénétrant la banlieue, les scans montrèrent que si tout ressemblait à une ville, l’ensemble était en fait un organisme vivant. Une copie conforme du mort leur passa devant, et ils la suivirent. Passant par d’autres cadavres identiques, morts dans des accidents, ils finirent par comprendre qu’il s’agissait d’un avatar de la cité vivante.
K7 essaya d’attirer son attention avec un choc électrique, ce qui résulta l’attaque de dizaines de chats, chiens et oiseaux (tous identique entre eux par espèce) qui étaient visiblement aussi des avatars. Arrivant finalement à communiqué, Matt appris que Sprawl était un metropolis, une sorte de ver géant sur lequel poussait une ville. Arrivé ici suite à l’ouverture du portail temporel il était confus et ne comprenait pas pourquoi la ville de Leeds tuait ses avatars. Lui faisant comprendre que Leeds n’était pas une ville vivante comme lui, ils ramenèrent Sprawl chez lui.
Après avoir récupéré une batterie de K9 dans l’électro-aimant du projet Everyman, ils avaient maintenant un module de voyage temporel à rajouter aux pièces pour un jour reconstruire K9.
S'avachir en direction de Jérusalem :

Certains de nos compagnons ayant pris du temps à eux pour réfléchir aux conséquences de la destruction de K9 et comment ils allaient pouvoir le reconstruire, K7 et Siam partirent eux de leurs cotés pour avoir un peu de temps entre compagnons. Mais soudain le Tardis fut pris dans un puits gravitationnel d'une intensité jamais vue auparavant ! Quelque chose ayant l'attirance gravitationnelle de 10000 Voies Lactées força le Tardis à atterir sur un petit planétoïde de quelques kms de rayon à l'atmosphère en voie de disparition.

Sur place ils y trouvèrent deux humanoïdes :
Valérian, agent temporel perdu dans l'espace-temps. Et un loup-garou, visiblement tout aussi perdu.


Leur histoire est assez particulière. Valérian, depuis la disparition de l'agence temporelle, doit constamment cherchez des ressources afin de continuer son existence avec son amie Laureline. Vivant de petits boulots et d'expédients, il a malheureusement contracté des dettes auprès de plusieurs groupes, dont les Slitheens. Pourchassé par ses créanciers, il a essayé desespérement de faire fonctionner son vortex manipulator (sa montre permettant de voyager dans le temps et l'espace) jusqu'à réussir. Il se retrouva alors dans les années 203 devant le docteur Wolf. Alors qu'il essayait de se dépêtrer de cette situation, les deux furent capturés par des extraterrestres.

Ces derniers appartenaient à l'espèce des Lupine Wavelength Haemovariform (espèce en forme d'ondes sanguines lycanthropique), une race disposant seulement d'une technologie primitive de voyages dans l'espace. Ayant détecté l'utilisation massive d'énergie du vortex manipulator, ils ont débuté une enquête. Valérian, très courageux, dit que la source était le pauvre docteur qui avait été kidnappé avec lui. Le docteur Wolf fut torturé durant des heures et lorsqu'il revint, il était maintenant infecté par les cellules de loup-garou. Un hybride d'humain et de cellules sanguines lupines, il disposait de la quasi-totalité des traits associés avec les loup-garous. Se transformant de manière incontrollé, il se libéra et attaqua Valérian. L'agent spatio-temporel réussit à enclencher sa caractérielle montre et les deux se retrouvèrent attirés par le même puits gravitique qui avait bloqué le Tardis.

Ne pouvant les laisser sur ce planétoïde à l'atmosphère déclinant, les compagnons les firent monter à bord et analysèrent la situation. Un objet immense, plus grand que des galaxies, appelé le Grand Attracteur, se trouvait devant eux et maintenait un tel champ gravitique qu'il attirait tout dans l'espace et le vortex temporel qui passait à proximité. Cette anomalie astronomique n'était considéré que comme un conte pour enfants par les Time Lords, mais il se trouvait bien là, devant eux.

Détectant une planète en orbite autour de cet aspirateur gigantesque, à mi-chemin entre les deux parties, nos 4 aventuriers partirent explorer. En conflict les uns avec les autres, K7 voulant commander, Valérian ne sachant trop où se mettre, Wolf troublé par tout ces changements et Siam ayant des problèmes d'incontinence chaque fois que Wolf prenait une forme lupine, le groupe où beaucoup de mal à obtenir des informations.

Ils finirent par apprendre que l'engin avait été construit par les Anciens comme une bouée de sauvetage pour des races au bord de l'extinction dans l'univers dit "1" en les emmenant dans un univers dit "2". Mais visiblement, quelque chose à provoqué un déréglement, et la machine s'emballait, absorbant plus qu'elle ne devrait et mençant de s'autodétruire dans quelques heures. Après enquête, nos amis découvrirent que des Toclaflanes étaient en train d'essayer de percer la machinerie du Grand Attracteur pour obtenir quelque chose.

Ces entités sont les survivants de l'humanité à la fin des temps. L'une des dernières races encore en vie alors que l'univers vivaient ses derniers instants, les humains décidèrent d'essayer d'échapper à la mort en devenant des cyborgs réduits à seulement leur tête dans une sphère équipée de systèmes de survie et d'armes. Leur psyché, pour survivre, devint celle d'un enfant de 12 ans psychopathe. Visiblement, certains d'entre eux avaient échappés à la fin du monde en utilisant le Grand Attracteur pour sa fonction originelle.


Nos compagnons, voyant le temps s'écouler avant la fin de leur galaxie et peut-être de l'univers, attirèrent les Toclaflanes loin de la machine en utilisant des vidéos basées sur leurs émotions, suffisamment longtemps pour que la machinerie puisse s'auto-réparer. Alors, le temps approchant de la fin, nos héros courrurent contre la montre pour rentrer dans leur univers avant que la machine ne reparte et bloque le passage dans le sens univers 2 - univers 1. Laissant derrière eux le nouvel empire Gallyfrien, une civilisation entière de Time Lords dans l'univers 2, nos compagnons repartirent avec la pièce qui avait provoqué l'accident sur le Grand Attracteur : le moteur de K9.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #178

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Invasion

Le TARDIS volait tranquillement dans l'espace après la terrible épreuve de l'attracteur stellaire, lorsque soudain dans tout le vaisseau résonna la musique du générique d'Ulysse 31. Nos compagnons, abasourdis, ne comprennaient pas et traquèrent la source jusqu'à la planète Ghardony. Une planète ayant une population d'humnaoïde grands, à la peau pâle et aux arcades sourcillères importantes vivant encore à l'ère moyen-âgeuse. K7 fit se matérialiser leur machine temporelle dans un moulin, mais sa manoeuvre rata et il détruisit entièrement l'intérieur du bâtiment.

Après c'être déguisé, respectivement en paysan pour Matt, en moine pour siam, et en gros chien poilu pour K7, nos compagnons partirent enquêter.

Les gens les regardèrent avec méfiance et refusèrent de leur parler. Et lorsque les musiques d'autres dessins animés se firent entendre, les habitants fuirent se cacher. Considéré comme responsables, nos amis partirent sans rien savoir quand une jeune femme de 200 ans (une adolescente) leur appris que des gens disparaissaient durant plusieurs jours dans les montagnes et revenaient différents, étranges... et qu'ils n'avaient pas peur de la musique.

Ils allèrent donc voir ce qui se passait dans les montagnes et croisèrent l'un des mystérieux possédés. En apparence, un paysan comme un autre, mais un scan montra qu'il était possédé par un Xorb. Les Xorb sont des entités d'énergie vivante qui vivent dans le temps interstitiel, l'espace entre les secondes, un endroit qu'on ne peut accéder que dans un plantage de machine temporel... un endroit que les voyageurs temporels essayent d'éviter. Tentant la diplomatie, la présentation de K7 en tant que destructeur de planètes et au courant de leur invasion tourna la situation en combat. La musique était continue, marquant les actions des habitants possédés. Finalement, devant des armes, les compagnons se rendirent.


Emmené dans une grotte, ils y découvrirent qu'un vaisseau spatial, déphasé par rapport à notre réalité, leur servait de base. Là, les humanoïdes capturés était possédés par l'utilisation d'une technologie de boules rouge et blanche. Après mûre réflexion, et la découverte que les musiques servaient de support à leur communication et que seuls K7 avait actuellement communiqué avec eux, les héros montèrent un plan. Bidouillant leur technologie sonique et épuisant les batteries, ils réussirent à créer des ondes sonores qui repoussèrent les Xorbs. Menant un assaut, ils purent détruire la machine qui permettait aux entités d'intéragir avec ce monde, sur le fond de musique endiablée alors que les aliens essayaient de reprendre le contrôle de la situation.

Renvoyés dans le temps interstitiel, les Xorbs laissèrent des humanoïdes confus et quelques morts. Nos compagnons repartirent sur le fond musical de
, et arrivé au Tardis, matt se posa la question. "Les aliens sont partis, pourquoi continuons-nous de danser et de chanter ?" Siam trébucha alors sur un étrange jouet avant que nos amis ne repartent vers de nouvelles aventures.
La mort venue du ciel

Nos aventuriers repartirent dans l'espace et le temps lorsque le Tardis leur transmis un appel de détresse venant d'une station spatiale en orbite autour de la planète Fauxx7. Sur place, ils découvrirent que la comète Arx-theta menace la planète, et que la station spatiale qui la dévit tous les 200 ans est en panne.
Nos amis se ruent sur place et essaye de faire des réparations, en utilisant les robots sur place et le répulseur pour dévier les petits projectiles mortels qui frappent en une pluie de glace la station. Le premier de ces projectiles n'est pas bien devié et ravage une partie de la population de Fauxx7... Cette population, à l'âge de pierre, possède une prophétie leur annonçant la fin de leur monde et celà semble bien vouloir devenir une réalité !

Construit par le panthéon des champions pour protégé la planète, la parabole et l'ensemble de la station étaient en bien mauvais état lorsque nos compagnons arrivèrent, mais les choses continuèrent d'empirer. La comète était une entité vivante, et elle émettait des radiations qui coupaient les signaux éléctromagnétiques. Pratiquement tout l'équipement technologique tombait en panne, en particulier les tournevis soniques !


Sans technologie, et avec K7 qui rebootait toutes les 5 minutes, Matt et Siam luttèrent pour arriver à blinder les robots et les ordinateurs contre la radiation, faire des réparations d'urgence sous la pluie de météores. Finalement, après avoir répété de nombreuses fois la situation à K7, ce dernier réussit à rester stable suffisamment longtemps pour aider l'équipe à sauver la planète... Une fois les choses calmées, nos héros purent trouver dans les restes de la parabole endommagée une autre des pièces de K9.
UNIT : le baroud d'honneur

Un soldat d’UNIT avait été envoyé emmener Amy Pond jusqu’à une base de l’United Nations Intelligence Taskforce, une force internationale chargée de s’occuper des extraterrestres au nom des nations unies. Mais lorsque le soldat et sa prisonnière arrivèrent à la base en 2013, un étrange bruit les attira dans un hangar. Là, un système de balise avait attiré le TARDIS, d’où sortit Garrok et K7. Alors que les présentations étaient faites et le thé offert, un deuxième TARDIS se matérialisa sur le premier. Le choc de cet événement créa une vague qui assomma le soldat, Amy et nos deux compagnons.
Là, ils découvrirent qu’ils étaient en 2008 et que le monde avait connu une grande catastrophe. Enquêtant dans l’Angleterre post-apocalyptique, ils apprirent que le 1er ministre anglais Harold Saxon, avait invité les Tocaflannes, les humains dégénérés de la fin des temps, depuis l’année 100 trillions jusqu’à aujourd’hui. Ils avaient réduits les humains en esclavage, s’en servant de jouets pendant que Saxon, de son vrai nom The Master, le Time Lord renégat ennemi juré du Docteur créait une flotte pour prendre à l’assaut les étoiles.

Les humains vivant dans des ghettos, nos compagnons ne passèrent pas très inaperçus, et les tocaflanes les chassèrent. Les restes d’UNIT les sauvèrent et leurs apprirent que Martha Jones, la compagnonne actuelle du Docteur, essayait de créer un pistolet anti-régénération pour tuer the Master en fouillant les bases de Torchwood et de Unit.

Les héros suivirent les restes de UNIT menés par le brigadier Winifred Bambera, dont la mission actuelle était de détruire au moins 3 des 5 stations Osterhagen. Ce projet crée par UNIT consistait en 25 charges nucléaires enfouies sous terre de manière à exploser et détruire la planète entière. Il s’agissait d’une action de dernier recours, offrant à des envahisseurs de s’enfuir ou de mourir avec la terre entière.

Le Master comptait les utiliser pour détruire la planète par vengeance contre le Docteur après la construction de sa flotte. Alors que Martha parcourait le monde, les compagnons partirent pour le village ayant donné son nom au projet en Allemagne pour détruire la station locale (une se trouve en Asie, une en Afrique et une en Amérique du sud). Affrontant les Tocaflanes, ils détruisirent la station.

Mais alors qu’ils fêtaient leur victoire, une grande tempête temporelle se manifesta et emporta tout. Amy retourna dans les bras de Rory, le soldat d’UNIT à sa base de Swansea, et nos compagnons en route pour leur destination … le temps avait repris son cours avec la destruction de la machine à paradoxe du Master et toute l’année suivant les élections anglaises avait été effacée de la ligne temporelle comme si rien n’étais jamais arrivé.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 10 mois #179

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Une journée au soleil :

Matt se trouvait dans le Tardis, accosté à Londres en Janver 2005. K7 l'avait débarqué à sa demande pour les fêtes vers sa famille, mais c'était trompé de date. Coincé dans son passé, Matt décida d'aller visiter une expo au British History Museum. Là, à sa grande surprise, les vigiles firent sortir du monde. Il s'éclipsa, pour se retrouver avec Craig Owens
qui avait lui aussi échappé aux gardes. Là, un raptor :
nommé d'Artagnan leur dit bonjour selon la manière rituelle de sa planète, c'est-à-dire en dansant et en chantant. Et le responsable de la section paléontologie n'en croyait pas ses yeux.

Les deux humains le convainquirent d'une mauvaise blague et récupére ce qui semblait être un artefact extraterrestre avant de repartir vers le Tardis, Craig faisant diversion en jouant les idiots pour attirer l'attention alors que le raptor avançait de cachette en cachette.

Arrivés au Tardis, Craig expliqua qu'il avait rencontré le Docteur, le 11e, et qu'il ne voulait pas partir dans la machine volante. L'enquête révela que D'Artagnan était un fossile d'un extraterrestre ramené à la vie par la machine Jathaa qu'ils avaient ramenés du musée.

Décidant de mener l'enquête, après avoir trouvé un déguisement d'humain au raptor (un champ de compression, avec le défaut de dégazer du méthane régulièrement). Au fur et à mesure, le raptor se rappela qu'il avait été envoyé en mission par son roi Cyrano, et qu'il était mort dans un crash mystérieux.

Arrivés dans le musée, celui-ci était étrangement vide. Des roboformes, habillés en costumes issus des expositions, étaient en train de chercher quelque chose.


Les roboforms sont des sortes de charognards robots qui chassent la technologie pour des commanditaires. Ils sont fragiles et peu efficaces mais coûtent peu cher à fabriquer et à réparer. Ces derniers étaient venus voler quelque chose. En retournant à l'exposition d'où venais le raptor, nos amis découvrirent qu'un autre artefact, un moteur solaire Jathaa, se trouvait dans les restes. C'était l'objectif des roboforms.

Après avoir vaincu les robots, les aventuriers tombèrent sur Torchwood qui les mis aux arrêts. Après une longue attente et un questionnement, ils furent relâchés et purent assister à une démonstration du premier des "Ghost shift" ces ouvertures vers une autre dimension qui firent apparaitre pendant plusieurs mois des fantômes dans les rues de la planète... mais qui se réveleront dans le futur être une invasion de Cybermen.

Craig dit au revoir aux deux autres, qui se retrouvèrent emmenés par K7 vers une destination inconnue...




L'explorateur :

Le raptor et Matt atterirent sur le SS Finsbury Park, un vaisseau spatial de commerce humain, loin dans le futur. Ce dernier était en proie à un assaut de pirates, et alors que les deux aventuriers essayaient de convaincre le capitaine Grant Morrisson qu'ils n'étaient pas des pirates, de nombreux systèmes du vaisseau tombaient en panne.

Profitant de la confusion des embardées du vaisseau, les deux voyageurs essayèrent de réparer le vaisseau mais un saboteur avait volé les pièces. Un petit tour dans l'espace en combinaison spatiale (le raptor utilisa son champ de compression pour rentrer dedans, mais c'était étroit et les dégagements gazeux problématiques pour son odorat amélioré) Jouant au bowling avec les pirates, ils trouvèrent le museau robotique de K9 alors que le vaisseau semblait sombrer. Pensant la cause entendue, Matt et d'Artagnan repartirent avec le Tardis, laissant l'équipage prisonnier des pirates.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.

Doctor Who : une chronique il y a 4 ans 7 mois #299

  • Loupgris
  • Portrait de Loupgris Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Un loup hurlant à la lune
  • Messages : 823
  • Remerciements reçus 105
Courbe temporelle :
Malgré sa réticence, K7 partit récupérer ses différents compagnons, et Matt, D’Artagnan et Siam se retrouvèrent pour la première fois tous ensemble. Après des présentations chantantes et dansantes, le robot leur appris que le Tardis devait se poser de toute urgence. Ils se posèrent donc sur la planète Bram, une planète désolée et inhospitalière parcourue par des blizzards continuels. Ils voulurent rester dans leur machine temporelle, mais les systèmes se coupant un à un, ils durent finalement prendre la coccinelle modifiée qui se trouvait dans le garage du Tardis.



Le véhicule, modifié par on ne sait qui, pouvait fonctionner sur les terres gelées de Bram, mais restait difficile à conduire. D’autant plus que des monstres mystérieux les poursuivirent à travers le blizzard. Mais ils finirent par atteindre l’objectif que les senseurs du Tardis leur avaient indiqué avant de se couper : un éco-dôme chauffé et protégé.
Là, ils y rencontrèrent la famille Smith, une famille du XXIème siècle terrien qui leur expliqua avoir survécu à l’apocalypse nucléaire sur terre en tombant par hasard sur cet abri anti-nucléaire entretenu par des robots il y à une dizaine d’années. Pour eux, ils étaient les seuls survivants du continent nord-américain et toujours sur leur planète d’origine.

Nos compagnons enquêtèrent et se séparèrent, et eurent bien du mal à se retrouver ! En fait, il y avait plusieurs familles, provenant d’une douzaine d’époques de la planète terre, dans le dôme. Mais chacune se trouvait dans une phase différente, occupant le même espace sans pouvoir se voir ou interagir.
Alors que Matt, Siam et D’Artagnan réfléchissaient à comment sauver ce beau monde, K7 lança un plan diabolique pour faire échouer la quête de retrouver les pièces de K9. Mais il déclencha alors une série de disfonctionnements qui mirent en danger l’ensemble de la structure. Nos compagnons se rendirent compte alors que son programme originel Korven avait repris le dessus.
Après une courte course-poursuite (K7 est très lent) et l’utilisation d’ouvre-boite naturel (les griffes du raptor), nos héros purent le reprogrammer. Redevenu un des leurs, les aventuriers purent endormir tous les habitants et assurer leur retour chez eux.

Les êtres humains étaient au milieu d’une expérience anthropologique des Merons, des alliés des Korvens (leur alliance permis aux Merons de prendre le contrôle de leur planète natale aux Jixens, une autre race originaire de celle-ci), afin de leur fournir des informations pour conquérir la planète si chère au docteur.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Je me tiendrais devant tous les ennemis de la liberté.
  • Page :
  • 1
  • 2
  • 3
Modérateurs: Loupgris
Propulsé par Kunena